•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore une histoire de bus

dimanche 29 décembre 2019

Je quitte Nyaung Shwe à 18h30 pour Kin Pun encore un fois avec un bus de nuit. C’est à croire que les bus ne roulent pas le jour.

Seraient-ils comme les vampires effrayés par les rayons de l’astre solaire ? 

Je ne vais pas me lancer de suite dans une enquête à  cette question qui pourrait paraître existentielle, mais plutôt tenter de trouver le sommeil sur mon siège incliné, place n°12.

Après 2 heures de route, nous (car, oui je ne suis pas seul dans ce bus) faisons escale dans un  immense restaurant qui accueille les passagers de tous les bus qui y marquent une pause pour se sustenter.

Pegou (Bago) changement de bus

lundi 30 décembre

4h du matin après une courte nuit, juste le temps de digérer mes nouilles sautées, je sors du bus à Bago ou Pegou (deux noms pour une même ville, le premier est birman, le second est plutôt européen, bizarre !).

Celui-ci continue sur Yangoon ou Rangoon (là encore deux noms et bla bla et bla bla), mais sans moi puisque c’est à Kin Pun ou Kinmon (punaise y’en a marre à chaque fois deux noms) où  que je me rends.

Changement donc de bus, le second est à 7h, il me faut donc patienter au dehors dans un sorte de terminal de bus assez glauque et sale.

Un monsieur me propose de changer mon billet pour un bus plus tôt, moyennant de payer 2000 Kyats.

Sur le principe, ça m’ennuie de payer pour gagner une heure sur le trajet, je tique un peu. Mais finalement cela ne fait jamais que 1,20€, alors j’accepte et gagne une heure.

J’arrive enfin devant l’entrée de mon hôtel, où me dépose le mini-bus, il est environ 8h30. Là encore, même si j’attends un demi-heure, je peux déjà disposer de ma chambre pour me doucher et surtout dormir un peu, jusqu’à midi.

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

A la découverte de Kin Pun

D’abord, pourquoi avoir choisi Kin Pun ?

Si je vous dis Rocher d’Or, vous pensez surement à une fameuse soirée de l’ambassadeur et ses rochers.

N’est-ce pas, petits gourmands ?

Point de chocolat il ne sera ici question. Désolé par avance pour celles et ceux qui se léchaient déjà les babines en y pensant.

En fait de rocher d’or ou Golden Rock dans la langue de Shakespeare, il s’agit d’une des sept merveilles du monde, pas moins !

Ça vaut bien de se priver de chocolat, au moins durant le lecture de cet article !

C’est aussi l’un des sites les plus sacrés du bouddhisme du pays. En forme de crâne ce gros cailloux tient en équilibre, on ne sait comment, à moins que cela ne soit dû à une force divine, au bord d’un précipice.

Ce gros cailloux est couvert de feuilles d’or par les pèlerins et/ou visiteurs de passage. Les femmes, surement impures comme dans la majorité des religions, n’ont pas le droit de réaliser ce geste de dorure.

Elles ont le droit en revanche de verser l’obole pour le culte, pas con !

le fameux rocher d'or (Golden Rock) au Myanmar - l'autre ailleurs au Myanmar (Birmanie) et Thaïlande, une autre idée du voyage

le fameux rocher d’or (Golden Rock) au Myanmar

Dormir sur le site du rocher d’or coûte environ un bras voire le bras entier.

J’ai donc choisi la petite ville la plus proche qu’est Kin Pun plus accessible financièrement. Et puis un bras en moins, je ne me voyais pas en faire le sacrifice 🙂

Je la visite donc avant d’aller voir ce gros cailloux le lendemain.

Bon, comment dirais-je ?

C’est pas la ville youp la boum 🙁

Une grande rue principale avec de nombreux restaurants tout aussi peu ragoutants les uns que les autres et d’autres nombreux commerces de souvenirs. Le rocher d’or est le pendant de notre Lourdes française, les grenouilles de bénitiers, et les autres aussi, comprendront.

Hasard du calendrier et de mon périple, je réalise que je passera le cap de la nouvelle année dans ce trou cette ville cette petite ville.

Ça me déprime quelques peu, mais je me rassure en me disant que cela fait partie de l’aventure.

La carte postale virtuelle :

Pour recevoir à chaque étape de mes ailleurs, une photo carte postale par mail, c’est juste en dessous :

La carte postale virtuelle, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

Beurk Kin Pun

Comme j’avais déjà pu le remarquer à Mandalay, à Bagan ou même à Nyaung Shwe, le Myanmar ne me semble pas être un pays des plus propres.

Kin Pun,  c’est le dégoût absolu !!!!!

Dire que c’est une ville sale serait un euphémisme 🙁

Des tas de déchets jonchent les rues. Le petit cours d’eau qui croise le village sert de vide ordure. J’ai vu faire des habitants !!!!

On y jette ses poubelles directement. Il y a presque plus de plastique que d’eau dans le ruisseau. 

Ça me rends d’autant plus triste que je sais que ma consommation, même si j’essaie de la limiter, de plastique va alimenter cette pollution.

Allons voir ce cailloux

mardi 31 décembre 2019

Pour me rendre au sommet de la petit montagne où fièrement un gros cailloux tient en équilibre et en haleine tous les fidèles du bouddhisme, depuis le centre Kin Pun, je dois prendre un genre de mini-bus.

“Bétaillère” serait le terme le plus approprié à ce moyen de transport, s’il n’était pas pourvu de sièges.

Le fameux rocher

Arrivé sur place après 45 min, ballotté dans tous les sens, au gré des virages et de la conduite sportive du chauffeur de la bétaillère, me voilà au terminal de ce type de bus.

Je parcours les 200 m qui me séparent de l’entrée avant de devoir enlever mes chaussures (que j’emporte avec moi dans mon sac) et de me couvrir les jambes. C’est le rituel vestimentaire pour accéder à tous les sites bouddhistes et je m’y plis.

l'entrée du site du fameux rocher d'or (Golden Rock) au Myanmar - l'autre ailleurs au Myanmar (Birmanie) et Thaïlande, une autre idée du voyage

marchant vers l’entrée principale du site

Quelques minutes après, j’arrive devant un baraquement qui m’invite en tant qu’étranger à m’acquitter du droit d’entrée. 

J’ai désormais accès au site.

Golden Rock, le rocher d’or est un site hautement, dans tous les sens du terme, important pour tous les fidèles du bouddhisme.

Je me retrouve avec une foule considérable venue s’y recueillir.

Tout d’abord juste avant d’apercevoir le fameux cailloux, se présente une immense esplanade où des familles entières ont élues campement et vont certainement passer la nuit, voire plusieurs nuits. En effet, les seuls hôtels présents sur ce site, je le disais précédemment, coûte au moins un bras.

Il s’agit surement pour elles d’un pèlerinage comme dans toutes autres religions.

Ici tout est organisé pour le pèlerin, y compris des porteurs pour les personnes ayant des problème de déplacement et de la distribution de nourriture pour les plus indigents.

Et voilà le rocher

Au bout de cette esplanade le rocher apparaît enfin dans toute sa splendeur dorée et grandiloquente.

Un des rituels consiste à acheter un petit morceau de feuille d’or et d’aller couvrir le rocher.

Cette opération n’est permise qu’aux hommes !

Mesdames, encore une religion qui vous aime 🙁

Et pour partager un peu plus de ce périple, n’oublie/n’oubliez pas, tu/vous peux/pouvez participer à l’opération “Carte Postale du Myanmar mais pas que” en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoie/Envoyez moi, avec ce clic, vos coordonnées postales afin que je puisse, à mon tour, t’/vous envoyer une carte du pays.

En parcourant le site

De l’autre côté de l’esplanade, je peux à nouveau rechausser mes sandales pour découvrir un dédale de petites ruelles bordées d’échoppes de vendeurs-ses de souvenirs.

Ça monte et ça descend, avec des marches de différentes tailles et dont certaines s’apparent presque à de l’alpinisme (j’exagère un tantinet)

échoppes de souvenirs en tous genres sur le site du fameux rocher d'or (Golden Rock) au Myanmar - l'autre ailleurs au Myanmar (Birmanie) et Thaïlande, une autre idée du voyage

échoppes de souvenirs

Je profite d”un stand de cuisine pour déjeuner, ma pause de midi.

Alors rocher ou pas rocher ?
Autrement dit, ce site vaut-il le déplacement ? En fait tout dépend, j’ai envie de dire, de l’intérêt qu’on porte au côté culturel et patrimoniale d’un pays, de sa religion également.

Pour ma part, je dirais que oui, cela vaut d’y venir le découvrir pour se rendre compte de l’importance de ce site pour les bouddhistes. Nul n’est besoin d’être croyant tel le profondément athée que je suis, pour en faire la visite. 

Réveillon ?

Bon alors sur ce point, passer le soir de la Saint Sylvestre, le passage à la nouvelle année dans cette ville assez quelconque, comment dire ?

J’étais au lit à 22h !!!

D’un autre côté, on peut pas chercher l’authentique et le classique pour touriste.

Ça tombe bien à Kin Pun, il n’y a ni l’un, ni l’autre 🙂

Ce n’est pas grave, ni important et si cela l’avait été je ne serais en voyage en cette période.

Le premier jour...

… de l’année 2020 est un mercredi.

Aucun intérêt dans cette information, je vous l’accorde. Cependant ce premier jour de l’année je m’apprête à quitter Kin Pun, à quitter le Myanmar.

Mais dans quelle direction ?
La suite au prochain épisode 🙂 

Quelques chiffres :

Le bus depuis Nyaung Shwe :

32 000 Kyats soit 19,60 € pour environ 600 Kms
(acheté à l’hôtel, il peut y avoir moins cher ailleurs, à voir)

Mon hôtel à Kin Pun:

Golden Sunrise Hotel

Un peu à l’écart du centre du bourg et donc très au calme

24,50€ la nuit avec :

Une très grande chambre avec deux lits, une superbe douche et toilettes, un bon et très (même trop) copieux petit déjeuner.

Petit bémol, le wifi n’est disponible qu’à l’accueil (ce qui ne me gêna pas ayant une carte SIM 4G).

Bus navette pour aller/revenir du site Golden Rock  :

2000 Kyats l’aller et pareil pour le retour soit 2,44 € l’aller-retour.

 

Entrée du site de Golden Rock pour la journée  :

10 000 Kyats soit 6,10 € .

 

Coup de cœur à Kin Pun  :

Aucun !

Les prix des restaurants vont de 5000 à 7000 Kyats soit de 3 à 4 € pour une nourriture assez moyenne .

Toutes les photos de Kin Pun du rocher d'or :

Kin Pun c'est par ici :

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code