20 décembre 2016
Première journée à Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin…witsanukam prast
(soit Bangkok)

publié par :
Thierry LLOPIS
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bangkok

 

Première journée à Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prast, soit Bangkok le mardi

20 décembre 2016 :

Après notre première nuit et notre premier petit déjeuner, nous apprenons non sans une grande joie que nos sacs à dos nous ont été livrés cette nuit durant notre sommeil (voir article précédent). C’est Noël avant l’heure !

C’est soulagés, que nous nous échappons de l’hôtel, avides de découvertes de cet ailleurs asiatique.

Arrivés à la première intersection notre plan de Bangkok en main, un autochtone vient à nous.

 

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c'est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

 

En deux coups de notre stylo emprunté, il légende notre carte avec les principaux points d’intérêts que le centre historique offre à voir. Il hèle un tuk-tuk, négociant, pour nous, le prix. 1€31 pour une journée de visite des quelques temples du quartier.

Tuk-tuk

Nous voici embarqués à bord de ce tuk-tuk ; véhicule à 3 roues que le conducteur dirige avec un guidon de type motocyclette alors que nous sommes installés à l’arrière sur une banquette avec vue.

Le trafic est dense. Camions, bus, scooters et nombreux deux roues motorisés circulent jouant des coudes sur des voies qui se croisent et s’entrecroisent, enjambant les klongs (petits canaux navigables) dans un tumulte paradoxalement calme et non angoissant.

 

A notre rythme

Notre chauffeur nous dépose à l’entrée de chaque temple nous laissant le temps de visiter à notre rythme.

Zen

C’est la première fois pour nous deux, que nous pénétrons dans un lieu sacré bouddhiste.

Nos regards sont interpellés par des autels chargés de différents bouddhas à la dorure clinquante, des peintures ceinturant les murs, d’imposants lustres tombant des plafonds.

Zen

Bien que ces ornements décoratifs soient très tape-à-l’œil, un fois assis en tailleur sur les tapis de sol rouges, on ressent un certaine quiétude.

Chaque lieu sacré s’avère être en réalité un ensemble de temples constellés de statues, parfois monumentales, comme, le bouddha de 25m de hauteur , mais aussi de gongs et de jardins, de fontaines et petites décorations.

Au cours de la visite d’un de ces temples nous rencontrons un expatrié français, pâtissier, Romain et son épouse thaïlandaise.

Il nous apporte ses connaissances sur le bouddhisme et en particulier sur la correspondance entre chacun des 8 bouddhas et le jour de la semaine auquel il correspond (Attention il existe un bouddha pour la journée du mercredi et un autre pour la nuit du mercredi).

Ainsi nous possédons tous, selon notre jour de naissance , à l’instar des signes du zodiaque, un bouddha protecteur.

Tuk-tuk

Lors de cette journée nous nous sommes montrés désireux, un peu trop peut-être, d’obtenir des informations touristiques valables , c’est à dire un office de tourisme d’état.

Notre conducteur de tuk-tuk nous conduit sans hésitation dans une agence supposée officielle et de bons conseils.

Mais à l’heure où nous écrivons, nous pensons que notre chauffeur n’est autre qu’un rabatteur pour une agence aux prestations et aux tarifs discutables.

C’est d’ailleurs après maintes hésitations, concertations et négociations que nous avons finalement acheté un package comprenant transports et hôtels pour les 8 prochains jours. Nous avons cédé à la facilité devant la courte durée du séjour et la période de haute fréquentation et le coût finalement très abordable pour notre porte-feuille d’occidentaux (mais par forcément pour le pays).

Cette procédure n’est pas dans nos habitudes et ne pensons pas la réitérer . Elle a l’avantage majeur de nous libérer l’esprit quant à l’organisation de la suite de notre périple tout en nous laissant la liberté de nos activités.

Pour finir, nous arrivons à Golden Mountain où nous saluons notre chauffeur pour nous adonner à la visite de ce dernier site de la journée.

C’est à pied que nous regagnons notre quartier pour aller y dîner dans le même restaurant que la veille.

Thierry

Voici quelques photos et une vidéo de cette première journée à Bangkok :

<

p style=”text-align: center;”>

Gong


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code