•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pai ou pas Pai ?

Préambule humoristique à deux baths (encore moins cher que deux balles)

Avec quoi ramasse-t-on la papaye ?

A la foufourche 🙂 

samedi 25 décembre 2021

Après une introduction humoristique aussi drôle, vient la question.

Aller ou ne pas aller à Pai ?

Un peu partout, sur la toile, et même sur mon vieux guide du routard aux pages déjà jaunies, j’ai pu lire des avis contrastés sur la ville.

Guide du Routard Thaïlande 2016 - l'autre ailleurs, une autre idée du voyage

Dans un premier temps, j’avais pensé à Mae Hong Son.

Mais les les 9 heures de minibus qui séparent Chiang Mai de cette ville m’ont dissuadé de revoir ma prétention au changement de destination. 

enveloppe2 - l'autre ailleurs - une autre idée du voyage

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

D’autant que je suis encore à Chiang Rai.

Et qu’entre les deux Chiang (Rai et Mai) il y a quand même 3h de bus !

Le temple blanc et ses excentricités à Chiang Rai - l'autre ailleurs en Thaïlande, une autre idée du voyage
Le temple blanc et ses excentricités à Chiang Rai

Ma décision est prise.

Je vais me laisser tenter par Pai…pour une question de temps de trajet.

Je quitte mon fort sympathique hôtel, le Tourist Inn Home & Bread de Chiang Rai, en fin de matinée pour le terminal de bus. Mon bus étant à 14h00, j’ai le temps de déjeuner dans un restaurant en face du terminal.

Quelques 3 heures plus tard me voilà à nouveau dans ma ville de cœur. Cette fois-ci, juste le temps de la pause nocturne.

dimanche 26 décembre 2021 

Je quitte à nouveau Chiang Mai en fin de matinée, direction Pai en minibus.

Fini le bus standard assez confortable, me voilà à bord d’une boite à sardines.

Un peu plus de trois heures de la sorte, sur des routes sinueuses qui bringuebalent ses occupants et leur estomac, je m’arme de patience et de musique dans les oreilles pour supporter la durée.

Fort heureusement, les paysages qui défilent de part et d’autres du suppositoire roulant qui nous sert de véhicule, sont magnifiques.

Pour ménager les âmes sensibles de cette conduite en virages serrés de montagne, le chauffeur marque une pause.

Pause pipi et/ou miam-miam ou rien c’est au choix de chacun, dans ce genre de restaurant/snack/wc.

J’arrive indemne et mon estomac également de ce trajet, en fin d’après-midi à Pai.

J’ai bien choisi mon hôtel qui se trouve à moins de 5 minutes, à pieds, du mini terminal de ces minibus.

Il eut été cependant étonnant que dans une ville aussi petite que Pai, le terminal soit très éloigné du centre 🙂

Comme à mon habitude, je prends mes quartiers, et très vite, pars arpenter la ville.

Et là…je comprends vite ce que j’ai pu en lire d’elle.

Pai draine pas mal de rastas et néo-hippies…le village ressemble plus à une petit Babylone…” Le Routard.

Autant dire que j’ai du mal à me reconnaître dans ce genre de tourisme de masse qui me rappelle tristement Bali, que je n’avais guère apprécié 🙁

Le soir venu, sur le marché de nuit où je prends mon repas, cette première intuition est confirmée.

lundi 27 et mardi 28 décembre 2021 

Pour fuir la ville, le village devrais-je dire, je loue pour les deux jours à venir un scooter.

C’est avec un grand plaisir que je m’en extirpe mais surtout que je vais découvrir une nature et des routes magnifiques.

Certes dans le lot, je ne retiendrais pas la cascade de Pam Bok, l’arnaque à touristes dont on paie l’entrée 200 baths (environ 5,30 €).

Je lui préfère nettement la cascade de Mo Paeng , plus sauvage et surtout dont l’accès n’est pas taxé.

Entre les deux appréciations, une mention moyen bien pour le pont de bambou du site de Kho Kuu So Bamboo Bridge (pour seulement 30 baths – environ 0,80 € ).

Une autre mention du même acabit pour le Yun Lai Viewpoint où l’on peut déguster un bon thé glacé en fin d’après-midi.

Cependant le site qui m’a le plus plu est sans nul doute la fameuse grotte aux chauve-souris.

Tham Lod Cave se situe à un peu d’une heure de scooter de Pai.

Un vrai régal.

 

Déjà la route de montagne,avec ses nombreux lacets, le motard que je suis ne boude pas son plaisir.

Même si, et j’avais prévu le coup, il vaut mieux se couvrir car passer un col en short ça peut piquer:)

Ensuite et bien sûr le site de Tham Lod Cave est magnifique.

Le prix de l’entrée de 500 baths (environ 13,30€) est justifié par l’écotourisme et l’emploi qu’il soutient.

Le dernier soir, je dîne à nouveau sur le Pai Walking Street, le marché de nuit de Pai.

Ce qui semble être un régal des papilles s’avérera une catastrophe gastrique pour cette dernière nuit à Pai.

Et demain sera un autre jour, une nouvelle étape, à nouveau le minibus…mais dans quel état ?

La suite à la prochaine étape de ce périple thaïlandais.

Les photos de Pai

Pai, c'est par où ?

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code