•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

du 28 au 30 septembre 2018

Chiang Rai, la belle surprise juste après la frontière :

C’est depuis la station des bus de Houay Xai, que j’embarque à bord d’un bus, d’un grand bus dont la conduite à gauche laisse entrevoir la destination.

Le Laos ancien protectorat français en a gardé quelques mots affichés ça et là sur les bâtiments publics mais également sa conduite à droite.

La Thaïlande, quant à elle a gardé sa proximité avec les us routiers de la Grande-Bretagne .Dans le bus je fais la rencontre de Pierre qui se promène autour de la planète depuis le début de l’année. Il terminera sa révolution autour du globe en décembre.

Chiang Rai - l'autre ailleurs, une autre idée du voyage

visite du temple bleu avec Pierre rencontré la veille dans le bus depuis le Laos

En attendant, nous discutons de ce qui nous anime, notre passion pour le voyage.

Il se rend lui aussi à Chiang Rai en attendant de pouvoir obtenir son e-visa pour le Myanmar dont l’ancien nom est la Birmanie, qui se trouve quelque soit son appellation au nord de la Thaïlande. Arrivés, à destination, nos hôtels ne sont pas très loin du terminal de bus, pas très loin non plus de nombreux stands de street food tous plus alléchants les uns que les autres.

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

Bières et street food :

Après avoir pris possession de nos chambres respectives dans nos hôtels, tout aussi respectifs, nous nous retrouvons autour d’une bière et d’un délicieux repas dont on peut composer le menu en fonction de nos envies et de la multitude de stand.

Le problème c’est que tout nous fait envie !

🙂

Les temples autour de Chiang Rai en scooter :

Le lendemain, au matin Pierre me rejoint à la réception de mon hôtel.

Là nous louons chacun un scooter pour 200 Bath chacun soit 5,33€ pour la journée.

La gérante de l’hôtel, nous a concocté, avec son délicieux sourire, un planning de visite de sites, sur un plan qu’elle nous offre.

J’adore cet hôtel, d’abord parce qu’il est aussi une boulangerie, je vous laisse imaginer le petit déjeuner, mais aussi pour la gentillesse de sa jeune patronne.

Elle a repris l’affaire de sa mère et fait de son mieux pour satisfaire aux demandes des clients.

Des temples de toutes les couleurs :

Durant la journée, et surtout grâce aux conseils de la gérante de l’hôtel, nous pouvons voir ou plutôt admirer, le temple bleu, l’énorme Bouddha blanc, le temple noir et pour finir le fameux temple blanc.

Une belle journée bien remplie, sans nuage, ni même ceux annoncés par la météo.

Le temple bleu :
L’énorme Bouddha blanc :
Le temple noir :
Le temple blanc :

Nouveau dîner street food :

Le soir venu, nous dînons à nouveau au même endroit que la vieille en composant à nouveau nos menus.

La ville en elle-même, mis à part ses stands de street-food et son night market du samedi soir, ne présente que peu d’intérêt comparée à sa grande sœur Chiang Mai que je relierai demain.

Mais ça c’est déjà demain.

Épilogue, juste avant de prendre le bus pour Chiang Mai  :

Mon bus pour Chiang Mai étant en fin d’après-midi, je profite de laisser mon gros sac à l’hôtel  et de flâner un peu dans la ville avant de la quitter

Quelques chiffres :

 

Bus de Huay Xai à Chiang Rai :

90 000 Kips soit 9 €

Taxe de sortie du Laos :

10 000 Kips soit 1 €

L’ hôtel : 

Le Tourist Inn
1000 Bath pour 2 nuits (petit déjeuner compris)
Chambre avec climatisation, douche et wc .
Soit 26,42 € pour 2 nuits soit encore 13,20€ par nuit .

La jeune patronne est de très bons conseils.

Location scooter  :

200 Bath pour 1 jour soit 5,30  

 

Visite sites  :

  • Temple Bleu : Entrée gratuite
  • L’immense Bouddha blanc : Entrée gratuite
  • Temple noir : 80 Bath soit 2,11 €
  • Temple blanc : 50 Bath soit 1,30 €
Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code