•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Train de nuit

mercredi 8 janvier 2020

En cette fin d’après-midi, du 8 janvier, c’est par le train de nuit que je quitte Chiang Mai pour terminer cette aventure, au Myanmar…mais pas que.

C’est pour moi, toujours un déchirement de quitter cette ville…mais peut-être est-ce pour mieux y revenir 🙂

jeudi 9 janvier 2020

Après une nuit dans le train couchette et un sommeil assez moyen, c’est l’arrivée dans la gare de Bangkok.

Il est environ 7h00.

A la sortie de la gare, je négocie (peut-être mal) un tuk-tuk pour me rendre à mon hôtel, le Santo House.

J’ai longtemps (en fait pas trop non-plus) hésité à revenir dans l’hôtel dans le quel j’ai dormi lors de la fin de mon périple le Laos par la Thaïlande.

Et finalement j’ai préféré celui-ci.

Coup de chance encore une fois, je peux disposer de ma chambre à mon arrivée et non attendre le début d’après-midi.

Je peux en profiter pour me doucher et dormir un peu, finir cette nuit de train 🙂

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

Juste "être"

A l’instar de mon passage à Chiang Mai, je veux juste me contenter d’être à Bangkok.

En effet, lors d’un précédente venue dans cette ville, j’avais pu visiter les “places to see” (endroits à voir).

Je n’éprouve donc pas le besoin de “jouer le touriste” à nouveau.

Même si je n’oublie pas que je suis un touriste 🙂

Je passe le reste de la journée à marcher au gré de mes pas dans les rues de Bangkok. Le soir au hasard de mes pérégrinations, je trouve un restaurant à l’écart des rues très touristiques de la capitale.Je suis le seul touriste à y dîner et je ne gâche pas mon plaisir de cette immersion.

Dernier jour (plein)

vendredi 10 janvier 2020

Pour ce dernier jour entier dans la capitale thaïlandaise, je pends encore le temps de me promener sans but précis.

Tantôt en bateau sur le fleuve Chao Phraya, tantôt à marcher, je picore de mes yeux Bangkok comme pour en rapporter un peu avec moi lors de mon retour en France.

Le soir venu, je retrouve mon ami Nicolas de passage à Bangkok avec sa sœur et son beau-frère.

Il accompagne ses derniers qui, tout comme moi au début de mon périple, sont venus lui rendre visite à Phuket où il vis actuellement.

Une jeune artiste (seulement 10 ans) à Khao San Road à Bangkok reprend un titre de Metallica après avoir brillamment avec sa sœur de 5 ans joué Zombie de The Cranberries

Une jeune artiste (seulement 10 ans) à Khao San Road
à Bangkok reprend “Come together” des Beatles en version assez punchie .

A Khao San Road, la rue hyper animée et très touristique, nous prenons une bière avant de nous en éloigner pour dîner un peu à l’écart de cette vie nocturne quelque peu bruyante.

Mon périple s’étire doucement mais hélas surement vers sa fin.

Demain, c’est l’avion pour la France, mais ça c’est déjà une nouvelle histoire.

Quelques chiffres :

Le train :

Train couchette en seconde classe avec lit en bas:
841 Baths soit 25€

Dîner à bord du train avec un café au lait le matin :
250 Baths soit 7,40€

Mon hôtel :

Santo House

Un peu à l’écart du centre très (voire trop) touristique de Bangkok dans un quartier populaire dans le bon sens du terme la journée et un peu moins la nuit (quelques prostituées).Jour comme nuit un quartier assez tranquille et sûr quand même.

23,50€ la nuit – un peu cher  

Grande chambre avec un grand lit, climatisation, avec douche et wc , wifi assez moyen. Le petit déjeuner est aussi assez moyen.

Les propriétaires bien que sympathiques parlent très peu anglais et n’offrent guère d’autres services que celui de leur chambre d’hôtel. 

Navette bus vers l’aéroport :

200 Baths soit 6€

NOTA : Comme l’hôtel n’est pas dans le quartier hyper-touristique, il m’a fallut marcher 15 min pour prendre cette navette au lieu qu’elle vienne me cueillir à la porte de l’hôtel.

Toutes les photos de Bangkok

Par ici :

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code