•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beaucoup d'avion

Comme l’indique le titre de cette aventure, le Myanmar…mais pas que, cette première étape se déroule…en Thaïlande.

Mais pour joindre cette première étape, il me faut remonter la course du soleil durant de longues heures assis dans 3 avions différents. C’est le prix à payer, en plus de celui des billets.

Pour résumer, je prends un premier vol vers Amsterdam, un deuxième vers Bangkok et l’ultime vers Phuket.

enveloppe2 - l'autre ailleurs - une autre idée du voyage

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

Le meilleur des accueils

A mon arrivée à Phuket, en fin d’après-midi, j’ai droit au meilleur des accueils avec Nicolas et Kanita sa compagne venus me cueillir à l’aéroport.

Avec leur voiture ils me conduisent dans l’hôtel dans lequel je prends mes quartiers pour ces quatre jours à Phuket. A peine, mes bagages posés dans la chambre nous voilà repartis dîner.

Et déjà, les tourtereaux me régalent, me faisant découvrir le Phuket local. Un petit restaurant et un autre de desserts, je sens bien que je vais découvrir un autre Phuket que celui de mes préjugés 🙂 

Préjugés, quand vous me tenez !

Phuket, n’est pas pour moi une destination de choix touristique mais plutôt de choix pour rendre visite à Nicolas et Kanita sa compagne.

Derrière ce nom de Phuket, j’ai trop facilement associé les notions de lieux festifs de tous les excès, de prostitutions diverses, ou simplement de tourisme de masse que je tente de fuir.

Je vais vite donner un coup de pied à mes p… de préjugés

En fait, lorsqu’on parle de Phuket, on parle d’une île toute entière et contrairement à Bali dont je ne garde pas un très bon souvenir car gangrenée par le tourisme de masse, elle est autre chose qu’une île ne vivant que par et pour le tourisme.

Nicolas et Kanita me font d’ailleurs découvrir le Phuket des touristes mais aussi et surtout le Phuket authentique où l’on retrouve un réelle authenticité et j’adore ! Épicuriens, tous deux il me font découvrir leurs restaurants préférés avec peu ou pas de touristes.

Il faut dire que je suis heureux en dégustant cet excellent Pad Thaï, peut-être le meilleur que j'ai pu manger depuis que je voyage en Asie à Phuket Town (Phuket en Thaïlande)- l'autre ailleurs au Myanmar (Birmanie) et Thaïlande, une autre idée du voyage

Il faut dire que je suis heureux en dégustant cet excellent Pad Thaï.
Peut-être le meilleur que j’ai pu manger depuis que je voyage en Asie.

En scooter ou en voiture

En scooter avec Nicolas au guidon lorsque Kanita est à sont travail, ou en voiture à trois, mais pas à Troyes, je me laisse guider de temples en points de vue, de plages en petits quartiers de Phuket Town.

Une nouvelle expérience

En suivant une après-midi de ballade à deux roues et de visites, lorsque Nicolas me raccompagne à mon hôtel pour aller chercher Kanita et dîner ensemble, je me laisse tenter par l’expérience du salon de coiffure.

Soyons fous 🙂

Le plus compliqué est d’expliquer le type de coupe que je souhaite à un coiffeur qui ne semble pas maîtriser la langue de Shakespeare.Fort heureusement il maîtrise à merveille son art.

Et grâce à une photo retrouvée dans mon téléphone portable, et l’aide d’un autre client, je serais plus que satisfait.

La barbe et la coupe, le tout pour 6,50 €, et encore parce que j’ai laissé un pourboire.

Et Phuket by night

Et pour voir un peu la débauche nocturne, les excès en tous genres que propose aussi Phuket, Nicolas m’emmène à Bangla Road comme on visiterait un zoo.

Bangla Road est une rue à Patong Beach, non loin de Phuket Town (ça va, je vous ai pas perdu ?), où se concentrent de gigantesques bars et toutes aussi monumentales boites de nuit.

La rue est bondée d’une jeunesse alcoolisée quelque peu et avide beaucoup de fiesta et d’au moins un vieux (c’est moi) et un moins vieux (c’est Nicolas) qui ne font que passer.

Tout le long de cette rue, des bars avec leurs rabatteurs et rabatteuses et quelques fois la distinction entre le masculin et le féminin n’est pas vraiment évidente 🙂

Et pour attirer le chaland, des filles à moitié dévêtues aux ambitions facilement perceptibles dansent sur des bars.

Une sensation assez étrange m’envahit, entre zoo et boucherie où la viande se trémousserait pour mieux se vendre.

Heureusement je suis végétarien 🙂

Bon soyons clair, ce côté là de la Thaïlande ne m’attire guère, en fait pas du tout.

La fin de cette paranthèse

Ces quatre jours se terminent et j’ai un petit pincement au cœur ce matin, lorsque Kanita et Nicolas viennent me chercher à mon hôtel pour me conduire à l’aéroport.

Merci mes amis pour ces quelques jours formidables passés à vos côtés.

Une nouvelle page de mon périple se doit de s’écrire au Myanmar, mais ça c’est déjà une nouvelle étape.

Et pour partager un peu plus de ce périple, n’oublie/n’oubliez pas, tu/vous peux/pouvez participer à l’opération “Carte Postale du Myanmar mais pas que” en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoie/Envoyez moi, avec ce clic, vos coordonnées postales afin que je puisse, à mon tour, t’/vous envoyer une carte du pays.

Quelques chiffres :

 

Mon hôtel :

OYO 355 Shyne Place

Assez excentré 🙁 heureusement mes amis venaient me chercher en véhicule (voiture ou scooter) sinon 1h de marcher pour arriver au centre de Phuket Town.

17€ la nuit -> sans petit déjeuner 🙂
possibilité d’en prendre un au Seven/Eleven à 10 minutes à pied pour environ  2€  

Très grande chambre avec un grand lit, avec douche et wc , wifi assez mauvais.

Carte SIM 4G+  :

True Move, achetée à l’aéroport de Bangkok 
14,5 Gb durant 8 jours => 299 Bath soit 8,90 €

 

Toutes les photos de Phuket

Phuket, c'est par où ?

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code