19 décembre 2021
Bangkok, ça
(re)commence ici

publié par :
Thierry LLOPIS
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bangkok, ça (re)commence ici

mardi 14 décembre 2021

Ce matin je quitte le Royal Hotel, qui, pour moi, n’en a que le nom. Cet hôtel m’a été imposé pour les besoins du fameux Test&Go.

J’en ai parlé dans l’article précédent traitant de mon arrivée sur le sol thaïlandais. Un nuit durant laquelle j’ai eu l’impression que tout ce qui pétarade sur la chaussée transitait par ma chambre. Dommage que pour un hôtel qui se targue d’un certain standing qu’il n’y ait pas de double vitrage.

Le petit déjeuner, en plus du prix de la chambre, n’était guère à la hauteur non plus 🙁

petit déjeuner, rien de très fameux au Royal Hotel de Bangkok où j'ai passé cette première nuit - l'autre ailleurs en Thaïlande
petit déjeuner, rien de très fameux au Royal Hotel de Bangkok où j'ai passé cette première nuit
enveloppe2 - l'autre ailleurs - une autre idée du voyage

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

Created by potrace 1.15, written by Peter Selinger 2001-2017

Quelques jours Bangkok

Pour ce retour dans le voyage au long cours, j’ai décidé de, plus que jamais, prendre mon temps.

Je me suis installé au Khao San Art Hotel.

Lors de mon dernier périple en Asie, c’est là que j’avais posé mes bagages. J’en avais un très bon souvenir.

au Khao San Art Hotel ma chambre, Bangkok - l'autre ailleurs en Thaïlande
au Khao San Art Hotel ma chambre, Bangkok

Le temps de prendre mes quartiers, de m’installer dans ma chambre, la matinée n’est plus.

C’est pas très loin de mon hôtel que je me pose dans un petit restaurant de quartier pour y déguster un bon Pad Thaï.

Arpenter la ville

Sans but précis, enfin si, je le sais un peu, je me dirige vers la partie moderne de Bangkok. Tentaculaire, je risque d’en user de la chaussure à tenter de parcourir la ville juste en marchant.

Dans ma direction je traverse le Chinatow. Un dédale de petites ruelles forment un marché où presque tout pourrait s’y acheter.

De grands immeubles

Chemin faisant j’arrive, dans la partie moderne de la ville.

Exit les petites habitations du quartier de mon hôtel, pour me retrouver face à des géants de béton.

Le jour commençant à tirer sa révérence, sur les conseils de Nicolas, pour terminer cette journée en beauté, je m’en vais prendre une bière sur un roof-top (toit-terasse) au 56ème étage d’un de ces géants de béton.

Un premier ascenseur pour le 26ème étage.
Le second ascenseur mène au 55ème ensuite un étage à pied pour accéder à la terrasse.

Depuis le roof-top du Red Sky Bar la vue à 360°, car on peut en faire le tour, est à couper le souffle. Surtout pour quelqu’un comme moi qui a le vertige 🙂 

Cela contraste avec le côté très populaire, très roots, des endroits que j’aime à fréquenter. Je distingue bien la gente huppée de Bangkok qui y vient prendre un verre ou dîner.

Mais je ne suis pas mécontent  d’y avoir déguster une Chang plusieurs fois son prix 🙂 Merci à Nicolas pour l’info.

Fatigué de mes pieds et des mes orteils, c’est en tuk-tuk que je rentre dîner dans le quartier de Khao San Road.

Nouvelle journée à marcher

mercredi 15 décembre 2021

Avant d’arpenter à nouveau de mes pieds la ville, c’est en tuk-tuk que je le rends à la gare Hua Lampong de Bangkok.  J’ai décidé pour la prochaine étape de mon périple de m’y rendre, depuis Bangkok,  par le train.

Ensuite toujours en m’orientant approximativement, l’intérêt d’avoir le temps pour allié, je passe dans différents quartiers.

Chaque quartier semble être dédié à une activité. Mécanique, hi-fi, joaillerie,…. et même le plus vieux métier du monde, et oui !

Le temps filant au gré de mes pérégrinations pédestres, je ne vois plus de restaurants, de stands de nourriture de rue où je vais pouvoir déjeuner. Comme il est déjà 15h00, je vais me faire à l’idée.

Quand soudain…

… je tombe sur ce genre de pépite culinaire. Une carriole qui ne paie pas de mine, mais propose des soupes de poisson avec pates de riz.

Un régal pour un peu moins de 3€ !

Je prends le temps de rentrer à pieds à mon camp de base.

Created by potrace 1.15, written by Peter Selinger 2001-2017

Des pieds en sale état

jeudi 16  décembre 2021

Hier et avant hier ont été des journées bien remplies. Une paire de chaussures de marche trop neuve a eu raison de mes pieds.

C’est un comble que des souliers de marche abîment mes pieds.

Crème et pansements, je marque le pas aujourd’hui avec beaucoup moins d’heure de marche. Au programme visite du Wat Pho qui abrite le célèbre bouddha couché.

Comparée à ma première visite en 2016 le site est bien plus calme.

Le soir je repasse par la célèbre rue Khao San Road. Jadis la rue des fêtards parmi les touristes. Désormais il faut montrer patte blanche en la preuve de vaccination pour accéder aux différents bars. Je me laisse tenter par une bière.

vendredi 17 décembre 2021

J’en termine aujourd’hui avec cette première étape de ce nouveau périple. Ce soir je prends le train, je n’en dis pas plus.

En attendant, je laisse mon gros bagage à l’hôtel en consigne pour profiter encore de la capitale. A mon rythme, les ampoules de mes pieds me ralentissent quelques peu.

Voilà donc pour le premier volet de cette aventure thaïlandaise.

La suite s’écrit très bientôt…

Les photos de ces quelques jours

Bangkok, c'est par où ?

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code