•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finir à Bangkok

jeudi 5 mai

On s’endort la veille à Chiang Mai et on se réveille à Bangkok.
Entre-temps, entre-songes, une nuit sur des rails au frais d’une climatisation proche d’un réfrigérateur en mode préparation de glace au parfum humain.

Luc et moi dans le train de nuit de Chiang Mai à Bangkok en version jour - l'autre ailleurs en Thaïlande, une autre idée du voyage
Luc et moi dans le train de nuit de Chiang Mai à Bangkok en version jour

Un saut dans un Grab taxi et nous revoilà dans l’hôtel Canalé Bangok Hotel.

Hélas nos chambres ne sont pas encore disponibles. Il nous faudra attendre le début de l’après-midi pour en disposer, ainsi que la bonne douche qui s’impose après une telle nuit.

enveloppe2 - l'autre ailleurs - une autre idée du voyage

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales (accessibles en cliquant ici)..

En attendant on se déleste, à l’hôtel, de nos gros sacs pour nous promener à nouveau dans la capitale thaïlandaise. On profite de cette matinée un peu off pour nous délecter, à nouveau, et réjouir nos papilles d’un délicieux déjeuner au restaurant Saffron Thai & Indian Cuisine.

Après le déjeuner nos pouvons enfin nous installer dans nos chambres respectives, prendre le temps de nous poser. Goûter au plaisir d’une douche enfin retrouvée.

Requinqués et pas fanés, nous flânons ensuite au marché aux fleurs qui elles aussi ne le sont pas.  

vendredi 6 mai

Autant la veille, nous avons pris le temps de notre retour dans la capitale autant aujourd’hui est placé sous le signe de la découverte.

Direction la gare Hua Lamphong de Bangkok pour prendre un train pour Ayutthaya.

Et parce qu’on est pas des feignants de la marche, c’est usant nos chaussures qu’on s’y rend. 45 minutes de marche au petit matin, ce qu’on appelle une belle mise en jambes pour débuter notre journée !

Un peu plus d’une heure de trajet plus tard et nous voilà sortant de la gare de Ayutthaya. Comme un peu partout, ici en Thaïlande, on se fait alpaguer par des chauffeurs de tuk-tuk. On en négocie un pour 100 bahts  (environ 2,80 €) pour nous déposer devant les sites à visiter.

Ayutthaya, c'est par où ?

On va passer la journée à visiter les nombreux vestiges des anciens temples de cette ville. 

Un peu d’histoire :

Ayutthaya (nom complet : Phra Nakhon Si Ayutthaya, thaï พระนครศรีอยุธยา) est la capitale de la province d’Ayutthaya en Thaïlande.

Fondée en 1350 ou 1351 par le roi U-Thong (Ramathibodi Ier), elle devint la capitale du royaume d’Ayutthaya, ou Siam.

Au XVIIe siècle vers 1600, elle comptait quelque 150 000 habitants et, au XVIIIe siècle vers 1700, elle figurait parmi les plus grandes cités du monde, avec près d’un million d’habitants.

Détruite en 1767 par l’armée birmane, elle perd son rôle au profit de la nouvelle capitale, Bangkok, et est aujourd’hui principalement connue pour les ruines de ses temples dans un parc historique classé au patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco.

source wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ayutthaya

Pour cela on achète chacun un pass à 220 bahts (environ 6,10 €) qui nous permet de pénétrer sur plusieurs sites.

Ticket d'entrée de sites de Ayutthaya - l'autre ailleurs en Thaïlande, une autre idée du voyage
Ticket d'entrée de sites de Ayutthaya

Nos visites terminées nous rentrons sur Bangkok, comme à l’aller par le train.

Le soir venu, c’est encore chez Saffron Thai & Indian Cuisine, notre cantine à Bangkok, que nous nous régalons.

samedi 7 mai

Ce matin, point de réveil aux aurores comme la veille.
Après le petit déjeuner à l’hôtel, nous prenons un Grab taxi pour nous rendre aux marchés flottants. A ce sujet, nous avons lu ça et là qu’il subsiste, à Bangkok, des marchés flottants en guise de trucs à touristes.

On va préférer les éviter.


D’autant qu’ils se trouvent assez loin du centre et coûteux pour s’y rendre.
Luc en a repéré un autre plus modeste, certes, mais plus accessible.

Pour finir la matinée, nous reprenons un Grab taxi pour revenir près de la gare afin de déjeuner au 511 café. Nous avions adoré ce restaurant lors d’un dîner avant de prendre le train de nuit pour Chiang Mai.

Juste après ce délicieux déjeuner et les sourires du personnel du restaurant, notre promenade digestive nous mène à nouveau dans Chinatown, le quartier chinois de Bangkok

Ici on y trouve de tout et de rien, un vrai bazar made in china.

L’espace d’un instant, Luc s’essaie même à la sensation d’une chevelure retrouvée.

Quelle star !

Sur le chemin du retour vers notre hôtel, on s’offre même, soyons fous, une croisière sur le fleuve Chao Phraya qui coupe Bangkok en deux.

En fait de croisière, il s’agit là d’un bateau bus, transport en commun. 😆 

Le soir venu, nous savons qu’il nous faut encore plus, que les jours précédents, profiter, apprécier le moment car demain sera vraiment un autre jour.

un délicieux dîner dans le merveilleux restaurant Saffron Thai and Indian restaurant de Bangkok - l'autre ailleurs en Thaïlande, une autre idée du voyage
un délicieux dîner dans le merveilleux restaurant Saffron Thai and Indian restaurant de Bangkok

dimanche 8 mai

Dès ce matin le compte à rebours s’est enclenché 🙁
Même si notre vol est dans la soirée, ce dernier matin sonne bien la fin de ce périple.

Pas de réveil pour cette dernière journée.
Au programme, faire nos sacs et les laisser à l’hôtel le temps de s’imprégner une dernière fois, de par quelques déambulations, de la ville et du pays.

Comme si le pays semblait nous dire : “hey les gars, n’ayez pas de regret“, au détour d’une rue, nous avons droit à un bel orage. Un déluge que n’aurait probablement pas renié Noé avec son arche.

On profite d’une accalmie pour gagner notre hôtel et lui dire au-revoir.
Un dernier Grab taxi et nous voilà dans le City Line, ce train qui relie le centre de la ville à son aéroport de Bangkok Suvarnabhumi.

A travers les vitres du City Line je jette un dernier regard un peu triste, sur la ville, synonyme de fin du voyage.

Il manque d’un rien que je ne verse ma larme.

Une belle aventure se termine, demain nous nous réveillerons en Europe.

Merci à toi Luc avec qui ce voyage a été aussi simple que lorsque je pars seul, avec en bonus ton agréable compagnie. Toujours dans la bonne humeur, rires et de belles rencontres également. Une pensée reconnaissante à Sylvie ton épouse qui t’a permis, voire encouragé, de vivre ensemble cet ailleurs.

Les photos de cette dernière étape

Bangkok, c'est par où ?

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code