•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après un trajet en bus depuis Montréal dont j’éviterais de m’étendre pour seulement arriver à la conclusion que nous éviterons, autant que possible pour la suite de notre aventure canadienne, ce moyen de transport, nous voilà à Toronto.

Notre hébergement est une résidence étudiante ouverte au public en dehors de l’année scolaire dans un petit immeuble de 22 étages.

Bien que nous ne connaissions pas New York, il semblerait que Toronto y ressemble étrangement, du moins dans la figuration que nous en avons.

Des gratte-ciels qui surplombent une ville aux avenues très larges, des dimensions qui certes ne sont pas les nôtres dans nos quotidiens français mais qui pour autant ne sont pas effrayantes, voire rassurantes car on ne sent jamais oppressé.

Les habitants sont plutôt avenants , perdus le nez dans une carte à chercher notre chemin on ne le reste pas très longtemps, rapidement accosté par un local qui nous propose son aide.

Dans cette ville anglophone , se déroule en ce moment le festival “Franco-fête” pour le plus grand bonheur de nos oreilles francophones .

Nous prenons beaucoup de plaisir à user nos souliers , à déambuler au hasard de ses nombreuses rues, dans cette énorme ville de Toronto.

La nuit , la ville revêt les couleurs de ses multiples lumières, et c’est depuis la terrasse accessible de notre immeuble que nous pouvons l’observer en prenant de la hauteur.

Voici quelques photos et vidéos de ces deux journées :


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code