•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article, décrit deux journées,le 13 et 14 avril, respectivement Monastir et Kairouan, depuis Sousse où nous séjournons.

Monastir

13 avril 2017

Nous avons décidé, pour poursuivre notre périple, de rester dans notre hôtel de Sousse pour nos nuits et, pour nos journées, d’utiliser le train et le bus pour nous rendre respectivement aujourd’hui à Monastir puis demain à Kairouan.

40 min d’un petit train de banlieue, assez confortable et moderne, nous permettent de relier Sousse à Monastir.

C’est la ville où repose en paix Habib Bourguiba, le père libérateur de la Tunisie, dans un mausolée que nous visitons à présent.

Mégalo

Ce monument imposant est à l’image du personnage, assez prétentieux pour se le faire construire avant sa mort…

L’entrée est gratuite, sans quoi nous aurions certainement fait l’impasse de sa visite.

Cette visite ne nous enthousiasmant pas outre-mesure, nous nous rapprochons du mini-port de plaisance où sont amarrés quelques yachts. L’eau limpide qui s’offre à nos yeux, contraste avec le reste du bord de mer à la pollution visible.

Là encore, la visite ne nous enrichit guère.

Seule une ancienne et grande mosquée dans la médina ainsi que d’agréables petites ruelles, ne nous font pas regretter notre venue à Monastir.

Nous décidons de déjeuner dans un restaurant de fruits de mer en bons locavores que nous sommes à un ou deux détails près… Ce sont des lasagnes et des tagliatelles aux fruits de mer que nous choisissons, avant de rentrer dans le milieu de l’après-midi sur Sousse.

Demain nous irons à Kairouan en bus.

Quelques références de prix :

  • Ticket de train Sousse -> Monastir : 2 Dt soit 0,75 €  A/R par personne
  • Déjeuner en terrasse du restaurant L’Arabella environ 20 Dt soit 7,5 €  pour deux (1 plat de lasagnes + 1 plat de tagliatelles + 1 grande bouteille d’eau)
  • Visite du mausolée de Habib Bourguiba : entrée : Gratuite 

Quelques photos de cette journée à Monastir :

Kairouan

14 avril 2017

Toujours depuis Sousse où nous séjournons à l’hôtel Zohra que nous déconseillons – on vous dira pourquoi dans un prochain article – nous avons pris le bus à destination de Kairouan.

Contrairement au train dont la gare se situe proche du centre ville, il nous a fallu prendre un taxi pour rejoindre la gare des bus.

En un peu moins d’une heure, le bus nous dépose devant la médina de Kairouan, dans le sahel.

Comme c’est vendredi et que nous avons un peu traîné ce matin , nous avons juste le temps, suffisamment en fait, de visiter la grande mosquée ou mosquée dOkba dans la médina.

Les salles de prières ne sont accessibles qu’aux musulmans, que nous ne sommes pas.

Cependant, les portes de ces salles sont grandes ouvertes et l’on peut apercevoir, de l’extérieur, la beauté de ces pièces où quelques hommes se recueillent en silence. 

Bien que nous ne sommes pas croyants nous aimons visiter les lieux de cultes car quelle que soit la religion c’est un lieu où l’on ressent une certaine sérénité et cette mosquée ne déroge pas à la règle.

Notre visite terminée, nous faisons connaissance avec la médina en nous laissant aller à nous perdre dans le dédale des ruelles qui la compose.

Une rencontre magnifique

Au détour d’une d’entre-elles nous sommes interpellés, sur le pas de porte de sa boutique, par un vieux monsieur ou devrions-nous dire d’un monsieur d’un âge certain. Il nous dit nous avoir vus à la TV, la veille dans un reportage, dans lequel nous avons été interviewés, à Tunis pour la TV Tunisienne (voir article Une autre journée à Tunis ) .

S’en suit un discussion passionnante avec un homme dont nous buvons les paroles lorsqu’il nous raconte sa vie faite de curiosité, d’amour et de voyages.

Notre périple s’écoute aussi en podcast et c’est par ici :

Tunis en podcast

C’est ce genre de cadeau que nous offre les voyages, alors qu’on s’y attend le moins, qui nous fait tant les aimer.

Merci Habib, c’est le prénom de cet homme merveilleux, de nous entre-ouvrir le livre de ta belle et riche vie.

C’est le cœur gros mais l’estomac vide que nous devons nous résoudre à donner congés à Habib pour aller nous restaurer sur le pouce, d’un sandwich, à la sortie de la médina.

L’après déjeuner, nous nous promenons un peu dans la médina et nous en profitons pour nous acheter , Laura et moi, un magnifique cartable en cuir et en tissage chacun, profitant d’un très bon prix négocié avec le vendeur, avant de prendre le bus du retour pour Sousse.

Quelques références de prix :

  • Ticket de bus climatisé Sousse -> Kairouan : 3,260 Dt soit 1,22 €  par personne
  • Ticket de bus Kairouan -> Sousse : 2,960 Dt soit 1,10 €  par personne
  • Déjeuner en terrasse d’une sandwicherie dont on a oublié le nom:  environ 3 Dt soit 1,12 €  par personne
  • Visite de la grande mosquée de Kairouan : entrée : 10 Dt soit  1,22 €  par personne pour un ticket qui donne également droit de visite sur 5 autres monuments (que nous n’avons pu , visiter car le vendredi bon nombre sont fermés) et droit à la photo : 1 Dt soit  0,122 €  pour deux.
  • Ticket de train Sousse -> Tunis en 1ère classe  : 10,800 Dt soit 4,02 €  par personne

C’est notre dernière nuit à Sousse et c’est heureux.

En effet, au rdc du bâtiment voisin de notre hôtel, et c’est une raison pour laquelle on le déconseille, se trouve un restaurant musical qui la nuit pousse allègrement les watts, pour le plus grand déplaisir de ses voisins, et j’ose l’espérer pour le plus grand plaisir de ses clients.

Nous aurons passé en tout 3 nuits dans cet hôtel, 3 nuits plus que moyennes reposantes malgré nos bouchons d’oreilles.

Nous avons décidé de terminer notre séjour tunisien comme nous l’avions commencé, à Tunis et dans le même hôtel que l’on sait calme.

Nous en profiterons pour visiter le musée du Bardo et surtout nous pourrons répondre à l’invitation qui nous a été faite, d’assister à un spectacle de marionnettes au Centre National d’Arts de la Marionnette de Tunis

Quelques photos de cette journée à Kairouan :

 

Thierry
 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code