•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

jeudi 5 septembre 

Le train

Je laisse à l’inspecteur que je n’ai pas trouvé, la ville éponyme de Colombo pour une nouvelle étape de mon périple srilankais.

Quelques heures de train pour me retrouver au pays de Kandy.

Ceux qui reconnaissent la référence, peuvent entonner la suite de la chanson : “…comme dans tous les pays…”  🙂

Au pays de Candy

Naturellement, j’avais envie de cette expérience du train sillonnant de magnifiques paysages à la vitesse de la tortue.

Un peu plus de trois heures plus tard, pour parcourir les 121 Km qui séparent les deux villes, d’un voyage qu’on souhaiterait presque plus long, me voilà donc à Kandy.

Au pays de Kandy

J’ai choisi mon hôtel, volontairement près de la gare ferroviaire et de fait près du centre ville afin à ne pas avoir à faire appel au service d’un tuc-tuc.

L’accueil est plutôt agréable, le contraire m’aurait étonné dans ce qu’on pourrait également nommer le pays du sourire.

Je décide ensuite de faire plus amples connaissances avec cette ville. Elle possède un assez grand lac artificiel qui n’en demeure pas moins joli pour autant. Bien qu’il y ait, d’un côté de celui-ci, pas mal de circulation, c’est tout même agréable d’en réaliser le tour de 4 Km.

L’atmosphère de la ville, bien que bruyante avec une circulation automobile assez dense à l’instar de Colombo, me plait bien.

De fait je décide de prendre le temps d’y passer trois nuits.

A l’heure du dîner je me régale dans un restaurant végétarien, le Balaji Dosai.

Masala Dosa, repas végétarien à Kandy - l'autre ailleurs au Sri-Lanka, une autre idée du voyage

repas végétarien au Balaji Dosai à Kandy

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

vendredi 6 septembre 

La dent de Bouddha

Après mon petit déjeuner, et avoir pris de le temps de penser à la suite de mon périple sans pour autant statuer sur la suite de mon périple, je décide de visiter le temple de la dent de Bouddha.

Chaque religion se doit d’avoir ses reliques, ses légendes, son folklore aussi improbable que vénéré, pour mieux attirer et enchanter le chaland, le bouddhisme ne déroge pas à la règle.

Le temple n’en demeure pas moins un lieu agréable à visiter, à condition de se plier aux us de cette religion, c’est à dire se couvrir les cuisses et ne pas porter de chaussures.

Retrouvailles

Un temple ça creuse, du moins sa visite.

Je prends le temps du déjeuner, des nouilles aux fruits de mer et celui d’écrire les cartes postales promises.

Si vous le savez pas encore, c’est soit que vous débarquez de la planète Mars depuis le premier vol inter-spatial commercial et là je dis “whaou, super méga cool”, soit vous prenez en cours cette aventure srilankaise, que vous pouvez recevoir une carte postale écrite par mes soins.

Dernière option le simple fait de recevoir une carte postale vous donne de l’urticaire au point de vous gratter toute la nuit, c’en est horrible.

Si vous ne craignez pas l’allergie, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Après mon repas, je reçois un message d’Alex rencontré à Colombo.

Il est arrivé ici à Kandy et se joint à moi pour aller rendre visite à un joli Bouddha blanc (à ne pas confondre avec le boudin blanc) sur une colline perché.

Le soir nous dînons ensemble dans le même restaurant où j’avais dîné la veille.

Juste avant d’entrer dans le restaurant, en attendant Nicolas (qui n’a pas voulu apparaître sur la photo) que j’ai rencontré lors de la visite du temple de la dent de Bouddha, nous faisons la fortuite mais immensément agréable rencontre de Teddy.

Contrairement à ce que l’intonation de son prénom pourrait laisser présager il est français et parisien parce que personne n’est parfait (je suis taquin).

samedi 7 septembre 

Journée mitigée

Alex a eu la proposition d’un chauffeur de tuc-tuc de le/nous promener durant la journée, pour 3500 Roupies soit 17,55€, et nous conduire notamment dans une réserve prenant soin des éléphants.

J’ai accepté de passer cette journée ensemble à voir des animaux en liberté choyés et protégés.

En chemin, notre chauffeur marque une pause pour nous offrir une noix de coco à boire. Un délice 🙂

Quelle grosse déception 🙁

A notre arrivée sur le site du “Club Concept Elephant Experience” à Randeniya, Hiriwadunna, Kegalle (Je le cite pour surtout NE PAS y aller), c’est la grosse déception.

D’abord au niveau prix, mais en tant que touriste ce n’est pas le plus important.

Nous optons pour le ticket le moins cher c’est tout de même 2000 Roupies soit 10€ pour seulement 20 minutes de visite.

Ensuite, ce que nous y voyons est tout simplement sidérant !!!!

Pour un site qui se targue de protéger et soigner les éléphants, nous les voyons enchaînés.

L’un d’entre-eux est dans l’eau et se fait laver par de crédules touristes.

Et pour remercier l’humain d’un tel service, le pachyderme envoie de sa trompe un jet d’eau vers ses bienfaiteurs, non avoir été incité par son maître avec un bâton terminé par une pique en métal.

J’en suis ulcéré. Un de ces collègues, m’invite à aller “soigner” l’animal, je ne peux m’empêcher de rejeter sa proposition avec une moue de dégoût.

Un autre éléphant est monté par d’autres touristes tout aussi crédules qu’idiots, je me retiens de vomir. Le dernier enfin sert à transporter du bois et des branchages.

D’un commun accord avec Alex, nous resterons moins des vingt minutes que nous accorde le ticket.

Je pense que notre chauffeur de tuc-tuc a compris notre désappointement à nos mines attristées et au peu de temps passé dans ce truc que je ne saurais nommer.

Il nous conduit ensuite dans une sorte de jardin, mais comme cela ne nous donne pas envie, nous reprenons la route.

Vient enfin la bonne surprise, la visite d’une fabrique de thés sans produit chimiques. Nous avons droit à une visite guidée et une dégustation de thé sans aucune incitation à l’achat. C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle pour ma part je ressors de cette visite avec quelques emplettes.

Dernier dîner

De retour de notre balade en tuc-tuc, je retourne déposer mes emplettes dans ma chambre d’hôtel et surtout réserver la chambre de ma future étape.

Je dois retrouver Alex à 19h devant le restaurant végétarien de la veille.

En attendant je profite de cette lumière propre à la tombée du jour en Asie pour faire quelques photos.

Chemin faisant, Teddy m’envoie un message pour se joindre à nous ce soir. A 19h, je rejoins donc Teddy, Alex et Eva et Liesbeth, toutes deux belges mais non francophones, qu’il a rencontré dans la rue.

C’est encore une putain de belle soirée que je passe avec mes nouveaux amis, autour d’un délicieux repas mais surtout de rires et de sourires.

Demain est un autre jour et déjà une nouvelle étape de mon voyage.

dernière soirée à Kandy dans la joie de mes rencontres (derrière moi : Eva puis en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre : Liesbeth, Teddy et Alex) - l'autre ailleurs au Sri-Lanka, une autre idée du voyage

dernière soirée à Kandy dans la joie de mes rencontres (derrière moi : Eva puis en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre : Liesbeth, Teddy et Alex)

Les photos de Kandy

Quelques chiffres :

Le train :

Colombo -> Kandy : 600 Roupies soit 3€ en première classe pour 121 Km

Mon hôtel :

Kandyan Sweet Villa

Tout proche de la gare ferroviaire 🙂
2 592 Roupies
soit 13€ la nuit .
Grande chambre avec un grand lit, avec douche et wc , wifi, petit déjeuner convenable.

Les repas :

Ce n’est pas là le poste de dépense le plus important, ils se situent entre 400 et 800 Roupies soit entre 2 et 4 €

Une journée avec notre chauffeur de tuc-tuc :

3 500 Roupies soit 17,55 €

Une bière dans un bar (25 cl)  :

180 Roupies soit 0,90 €

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code