•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Kampot et ses environs
 

 

Soucieux de gagner du temps, c’est par le bus de nuit depuis Siem Reap que je gagne Kampot pour cette nouvelle étape près de la mer.

En photos, donc en théorie, l’expérience bus de nuit semblait tentante.
Dans la réalité, j’ai compris qu’il en était tout autre.

Ma couchette est certainement plus destinée à une morphologie asiatique qu’européenne et à moins de me faire amputer de mes (trop) longues jambes, je comprends vite que je ne passerais pas là ma nuit la plus reposante de mon séjour. Ajouté à ça, certains voyageurs n’hésitent pas à parler fort à leur téléphone.

Partant vers les 20h de Siem Reap, le bus est sensé arriver à Kampot vers les 7h du matin.

Alors que j’avais réussi, je ne sais par quel prodige, à me plonger dans un sommeil certes léger, j’entends que se crier KampotKampot.

 

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c'est ici

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

 

Dur réveil 🙁

Whaou, le réveil est dur, d’autant qu’il n’est que 4h  !
J’avais prévenu mon hôtel que j’arriverais au matin, mais là c’est un peu plus tôt que le matin.

Heureusement, le bus de nuit a marqué l’arrêt tout près de mon hôtel et 2 min de marche plus tard je me retrouve devant l’hôtel. Là un gardien, veilleur de nuit est en pleine réflexion, allongé sur un canapé d’osier sur  la terrasse de l’hôtel.

J’hésite, puis finalement je le secoue (doucement quand même) pour le réveiller. Hélas si j’avais eu besoin de rien, c’était la personne idéale mais je ne saurais lui en vouloir.

Dans les seuls mots d’anglais qu’il me propose, je comprends que je vais devoir attendre 8h l’arrivée des patrons qui sauront me donner une chambre.Je tente donc, dans un fauteuil en osier de finir ma nuit à peine commencée dans le bus.

A 8h, c’est Anna, qui,  avec Sébastien, tous deux français tiennent l’hôtel le Sebanna (Seb et Anna) me donne ma chambre dans laquelle je me pose un peu avant de découvrir la ville.

En fait, Kampot on en a vite (ou presque) fait le tour, je passe cette journée à le découvrir. Je déjeune aux environs de midi dans le grand marché couvert.

Ce qui semble intéressant ici, ce sont les environs. Je prévois donc de louer directement à l’hôtel un scooter pour les jours suivants.

 

mon scooter pour ces quelques jours à Kampot - L'autre ailleurs au Cambodge
 
mon scooter pour ces quelques jours à Kampot 
 

Le lendemain, après mon petit déjeuner, j’enfourche mon petit bolide, celui-ci à essence m’amènera plus loin et plus vite que celui loué à Siem Reap.

Aujourd’hui, au programme le parc national de Bokor à une dizaine de kilomètres de Kampot et comme c’est en altitude il convient de se couvrir un peu surtout en deux roues.


l'entrée du parc national de Bokor près de Kampot - L'autre ailleurs au Cambodge
 
l’entrée du parc national de Bokor près de Kampot 
 

La route d’accès est magnifique et serpente dans la montagne dans de beaux et certains larges lacets. Le site en lui même présente peu, à mon goût, d’intérêt si ce n’est celle d’une courte pause.

une ex-ville fantôme

Le vieux casino, bâtiment fantôme, ne le sera bientôt plus car il est en cours de rénovation, de quoi enlever du charme à la visite.

Dans ce parc, un nouveau casino à la battisse imposante par sa taille et sa couleur jaune a également été construit. Le goût architecturale en est très discutable. Je ne m’attarde que très peu sur le site et redescends à Kampot pour déjeuner.

L’après midi, je découvre les marais salant d’une île rattachée à Kampot par un petit pont, un endroit merveilleusement authentique avec des habitants encore plus gentils (c’est peu dire) qu’ailleurs au Cambodge . Je termine ma journée en dînant dans une restaurant tout près de la rivère Stung Sanka.

Demain est un jour et sera en scooter depuis Kampot.

 

Quelques chiffres :

  Bus de nuit depuis Siem Reap :

15$  pour 450 Km et 7h30 de trajet.
Ticket acheté dans une boutique de transports, il y en a plein à Siem Reap.

Mon hôtel :

Sebanna Guesthouse
Très bien situé, pile poil à 2 min de l’arrêt des bus de nuit.
15$
la nuit (petit déjeuner en plus, à 2$) 

Chambre avec douche chaude climatisation et wc .

Egalement disponible:

7$ la nuit (petit déjeuner en plus, à 2$) 
Chambre avec douche froide ventilateur et wc .

Location scooter :
4$
la journée, le plein à 3$


Autres prix :


Déjeuner dans le marché :
1,5
$

Dîner dans un restaurant :
Plats entre 3 et 5$
Pinte de bière : 0,50 $

 

Thierry

 

strong>

 

Thierry

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code