•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Direction Ayutthaya

 

29 décembre 2016

En bus pour Ayutthaya
notre bus pour Ayutthaya

Notre bus pour Ayutthaya  est à 9h15, nous prenons notre dernier petit-déjeuner dans notre bel hôtel avant de lui faire nos adieux.
5h de bus nous attendent pour relier l’avant dernière étape de notre périple thaïlandais.

A bord de celui-ci, nous voyageons avec un couple d’helvètes, rencontrés la veille, lors de la visite de la cité antique de Sukhothaï.

Aux environs de 13h, alors que nous commençons à nous inquiéter du son de nos estomacs qui gargouillent, notre bus marque une pause dans une gare routière. Nous en profitons pour  déjeuner au buffet-gare.

Miam

Surprise : ce déjeuner est compris dans le prix du billet de bus!

Rien d’extraordinaire; au menu, un plat de riz accompagné de légumes et d’une banane nous est servi. La qualité de la nourriture n’a rien à envier à celle de nos gares françaises… Après ce frugal repas, nous repartons pour arriver, avec une petite heure de retard sur l’horaire prévu, à Ayutthaya.

 

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c'est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

 

Mr Grognon 🙁

Au pays du sourire, nous rencontrons l’exception qui en confirme la règle.
Le chauffeur de taxi qui nous conduit jusqu’à notre hôtel a certainement dû se lever du pied gauche ou …n’a pas encore déféqué.

Quelqu’ en soit la cause, il nous fait remarquer notre retard, non sans une certaine dose de mauvaise humeur, c’en est tellement ridiculement déplacé, que cela nous fait sourire.

Nous évitons de nous perdre en explications, nous le laissons à sa bêtise.

Trente minutes plus tard à bord du taxi de la joie, nous arrivons à notre hôtel.

Baan Eve, notre hôtel à Ayutthaya

Notre chambre est sobre. Le sommier de notre son lit, quant à lui, semble fait du même bois que le sourire de celui qui nous a mené jusqu’à lui.

confortable , non ?
Notre chambre à Ayutthaya

Heureusement, nous n’avons qu’une nuit à passer ici. Nous y laissons nos gros sacs pour un petit tour dans la ville.
Nous visiterons les ruines qui font l’intérêt du lieu le lendemain avant notre départ pour Bangkok en train.

En guise de goûter, nous savourons la spécialité locale : la barba à papa multicolore enroulée dans une crêpe verte. C’est original et assez bon.


la barbe à papa, ça vous tente ?

Le soir venu, dans un marché de nuit, nous prenons un dîner des plus infectes.
Nous en venons même à douter que ce plat soit composé de poisson, comme indiqué sur la carte. Intrigués, nous demandons à la cuisinière de quelle espèce il s’agit.

Elle sort alors de sa glacière, un sachet de poudre de poisson surgelée… Encore miam 🙁

Avant de regagner notre hôtel, des bruits métalliques attirent notre attention…nous tombons nez à nez avec un boulodrome, éclairé par quelques réverbères ! Les thaïlandais et les thaïlandaises jouent aussi à la pétanque.


une petite partie ?

30 décembre 2016

Après une nuit aussi confortable que le permet une planche en guise de sommier, nous gagnons la ville pour visiter les ruines d’Ayutthaya et la fameuse tête de bouddha, prisonnière des racines d’un arbre.

Ici aussi, l’entrée du site est gratuite, ce qui, ajouté à sa beauté, contre-balance le peu d’intérêt du reste de la ville et des déceptions qui nous ont accompagné depuis notre arrivée.

Notre visite terminée, c’est non sans peine que nous nous attablons en quête d’un repas meilleur de celui de la veille au soir. Il est ensuite temps de rentrer à l’hôtel où nous attend Mr Grognon pour nous conduire à la gare où un train pour Bangkok nous ramène à la capitale, pour y terminer notre périple.

Thierry en profite pour prendre une photo avec le contrôleur et ainsi relever le défi (voir commentaires de cet article).

Thierry


en train

quelques photos :


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code