•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Quito , enfin !

 

Quito est une destination qui se gagne certes, mais se gagne tout court !

Et en parlant de gagner je vous propose le jeu n°2 à la fin de cet article.

Après avoir voyagé pendant plus de 25 heures ,  quasiment sans dormir , hormis quelques bribes de sommeil dans les différents avions empruntés , nous voilà enfin arrivés à Quito dans la soirée et dans notre hôtel le ”Buenos Aires” (voir plus bas) .

Contrairement à ce qu’évoque son nom, nous sommes bien en Equateur, à Quito et devant notre petit déjeuner à déguster du jus de ”tomate de arbol”.

Pour revenir en détails sur le trajet effectué depuis Toulouse jusqu’à Quito ; levés à 5h30 (ça pique) nous avons pris le bus pour l’aéroport , un premier vol de Toulouse à Madrid. A Madrid nous avons couru pour obtenir notre correspondance pour Miami.

A Miami, nous avons encore couru, entre le temps perdu en formalités administratives et douanières et celui à comprendre que nous n’avions pas à récupérer nos gros sacs à dos (ceux-ci étaient déjà parti pour l’étape suivante), pour ne pas rater notre dernier vol pour Quito.

Arrivés (un peu, même beaucoup) exténués dans la capitale équatorienne vers les 22h, heure locale, nous avons préféré jouer la carte de la facilité en prenant un taxi.

A nous l’aventure équatorienne qui commence réellement aujourd’hui.

Pour jouer à notre petit jeu , le n°2 de ce voyage, je vous propose de répondre à cette question , quelle est donc la délicate attention que nous propose l’hôtel ”Buenos Aires”, trouvée sur la table de nuit de notre chambre ?

Vous avez trouvez, commentez 🙂

 

 

Quelques chiffres :

Notre hôtel : 

Hostal Buenos Aires
88$ pour 4 nuits (petit déjeuner compris)
Chambre avec 1 grand lit et un petit lit , douche et wc .
Soit 74,60 € pour 4 nuits soit encore 18,65€ par nuit
Comptez presque 30 minutes de marche jusqu’au centre ville historique et autant vers le centre moderne.
Lorsque nous y étions, l’hôtel était en travaux et donc un peu bruyant mais cette remarque n’est certainement plus d’actualité.

Sur la table de nuit une délicate attention 😉  :

délicate attention , hôtel Buenos Aires

 

 
Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.