•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Battambang

 

Pourquoi Battambang ?

Je n’arrive plus à me souvenir ce qui m’a fait choisir en deuxième étape la ville de BattambangPeut-être parce que je n’arrive pas à prononcer le nom de cette ville correctement sans devoir faire un effort nasal important ou plus simplement pour avoir lu de bons avis sur Internet.

Parcimonie !

Je saurais désormais qu’il me faut prendre avec parcimonie les avis des autres 🙂

C’est à 10h30 ce matin du 23 décembre que je prends un bus de la compagnie Capitol Tour juste au bas de mon hôtel de Phnom Penh, pour me rendre à Battambang.

Je vais ainsi tester le bus au Cambodge.

Bus de l’espace ?

Une fois à bord, certes je m’attendais pas à un véhicule de l’espace, mais peut-être à un peu mieux. Cependant, même s’il n’est pas de la première fraîcheur.Il n’est pas inconfortable pour autant . Il y a suffisant de place pour mes grandes jambes. Quant à la largeur du siège c’est quand même un peu juste pour ne pas toucher les épaules du voisin.Fort heureusement le bus n’étant pas plein.
Je peux me mettre à l’aise sur un siège sans personne à côté.

Un bus et des pauses 

Durant les quatre heures et demi de trajet, le chauffeur marquera des pauses pipi (voir plus si besoin, mais ça chacun fait ce qui lui plait) , dans des petits restos de bords de routes.
Une pause un peu longue que les autres me permet de déjeuner, encore des nouilles de riz 🙂
A l’arrivée dans la station de bus de Battambang excentrée de son centre ville, je me fais assaillir par une horde de chauffeurs de tuk-tuk.

Hey on se calme, les gars !

J’en négocie un, à 2 dollars, initialement c’était 10 🙂 , pour rejoindre mon hôtel.

 

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c'est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

 

Bienvenue au pays des surprises

Arrivé devant l’adresse indiqué de mon hôtel, je constate que celui-ci n’existe plus.
Il s’agit désormais d’une école.

Entourloupes ?

Je vérifie qu’il s’agit pas là d’une entourloupe de mon chauffeur de tuk-tuk pour me rabattre vers un hôtel de son choix.
Mais que nenni, force est de constater qu’il y a un grain de sable dans le rouage, ou plus vulgairement une couille dans le potage (naturellement c’est selon vous goûts alimentaires), de cette grande centrale de réservation mondialement connue, vous voyez laquelle ?

Restons Zen

Je demande à mon chauffeur de me conduire vers un hôtel pas trop cher.
De préférence plus près que celui qui aurait dû se trouver là, du centre ville.
Et c’est un mal pour un bien, je trouve un hôtel moins cher, assez correct, excepté qu’il n’a pas de douche chaude ni de petit déjeuner.

Il est déjà l’heure de dîner.

Allons dîner

Juste après mon repas dans le night market, je suis interpellé, par un groupe d’américain-es.
Hey, je vous fais la traduction en simultané, c’est mieux pour la compréhension, tu étais à l’aéroport, on a parlé lors de l’obtention du visa !

Effectivement cela me revient, je discute un peu avec eux.
Ils sont un bon groupe dont Molly venue donner des cours d’anglais au Cambodge et ici à Battambang.


retrouvailles avec Molly et Leia rencontrées à l'aéroport de Phnom Penh lors des formalités de visa - l'autre ailleurs à Battambang au Cambodge
 
retrouvailles avec Molly et Leia rencontrées à l’aéroport de Phnom Penh lors des formalités de visa 

 

Paraîtrait-il qu’aujourd’hui c’est Noël

Le lendemain, j’arpente les rue de cette ville pour laquelle je n’arrive pas à avoir d’affection. Je veux parler de ce sentiment qui vous donne envie d’y rester. Au passage, je visite quelques temples, quelques marchés où on y trouve presque tout et, où, on peut même se faire couper les cheveux.

Je me promets dès demain d’être en route vers une nouvelle étape.

On parle français au Cambodge … quelques fois.

Marchant près de la rivière, un vieux monsieur à vélo m’aborde en français.Aurait-il reconnu ma langue maternelle juste à mes pas ?

Il m’explique qu’il vit à La Rochelle avec sa femme et ses enfants.Il a la double nationalité et il revient , lorsqu’il en a les moyens, ici où il a encore sa famille. Le reste du temps il travaille dans une usine de plastique à La Rochelle.

Soirée de Noël

Ce soir c’est Noël et c’est encore au night market que je dîne, m’octroyant de boire deux bières 🙂

Demain c’est à nouveau le bus pour une nouvelle étape.Et d’après vous où serais je ?
Et comme c’est Noël, des cadeaux aux bonnes réponses,tous à vos commentaires (ci-dessous)

 

Quelques chiffres :

 
Bus depuis Phnom Penh avec Capitol Tour :

6$ pour  295 Kms et 4h30 , confort très moyen.

Mon hôtel :

Hotel Reaksmey Battambang Hotel 
Hôtel fantôme, qui n’existe plus 🙁 

New Sangke Hostel
7 $ la nuit ,sans petit déjeuner 🙁  
Chambre avec douche froide  et wc  et wifi.

un dîner dans le night market :

Environ 3$

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code