•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dimanche 30 décembre 2018

Medellín (prononcez Médéjine)

Environ 3h de bus, séparent Jardin la petite ville tranquille, de Medellín la mégalopole.

Ce dimanche 30 décembre 2018, je quitte donc Jardin à 10h30 pour Medellín, en bus.

le bus Rapido Ochoa de Jardin à Medellín - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

le bus Rapido Ochoa de Jardin à Medellín (ici à Jardin)

3H30 plus tard me voilà dans le géant terminal terrestre de Medellín.

Avant de prendre un taxi pour gagner l’hôtel dans lequel je vais passer les trois prochaines nuits, je profite d’un des nombreux restaurants présents dans ce terminal, pour me délecter à nouveau d’une truite grillée.

une truite et flageolets au terminal terrestre de Medellín - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

une truite et flageolets au terminal terrestre de Medellín

Une ville énorme

A l’instar de son terminal terrestre, la ville est impressionnante par sa taille. J’en fait la constatation depuis le taxi que j’emprunte.

Mon hôtel se situe dans un quartier résidentiel, un quartier assez calme.

Trop calme.

Heureusement la proximité de ce fabuleux métro me permet de me rendre rapidement, environ 20 minutes, sur la place BoteroAutrement dit, le centre ville.

métro de Medellín - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

métro de Medellín

J’en profite pour arpenter une peu la ville endormie en ce début de soirée de dimanche.

Dans la soirée je rejoins mes amis, Rafael et Patrick, accompagnés d’Eduardo (leur ami bolivien) dont je fais la connaissance, pour dîner.

dans le métro de Medellín, avec de gauche à droite : Eduardo, Rafael et Patrick - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

dans le métro de Medellín, avec de gauche à droite : Eduardo, Rafael et Patrick

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

Lundi 31 décembre 2018

Dernier jour de l’année

Pour ce dernier jour de l’année avec mes 3 compères, nous partons à la découverte du quartier Comuna 13.

Dans le quartier "Comuna 13", jadis le lieu le lieu le plus dangereux du monde. Désormais pacifiée, cette favela (quartier pauvre, pour ne pas dire bidonville) se visite pour ses superbes graffiti, ses fresques murales, odes à la paix retrouvée. - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

A l’époque des cartels, dans les années 80, cette favela était l’endroit le plus dangereux du monde.

Pacifié depuis, Comuna 13 San Javier (pour être plus précis), se visite pour le calme qui y règne mais également et surtout pour ces nombreuses fresques qui décorent les différents murs de ses maisons. C’est en fait un vrai musée du street-art à ciel ouvert.

La visite peut se faire avec un guide. Non pas pour des raisons d’insécurité, le quartier est fort paisible, mais pour en connaître un peu plus sur l’histoire de ce quartier et de la criminalité qui y régnait dans les années 80.

Pour notre part, nous réalisons cette visite sans guide.

Après la visite qui nous prend une bonne partie de la matinée, nous déjeunons ensemble, avant de nous séparer pour l’après midi.

Je me dois de rentrer dans mon hôtel pour organiser de la suite de mon périple colombien. Mais également, prendre des forces pour mener à bien avec amis, ce soir, ce cap vers la nouvelle année.

Illuminations du Parque Norte

Nous nous retrouvons en de début de soirée, à la nuit tombée pour aller visiter le parque norte et ses illuminations de fin d’année.

Compte à rebours

N’ayant pas trouvé de restaurant digne de nous satisfaire d’un menu sympathique pour ce dernier dîner de l’année, mes trois compères ont décidé de réaliser eux mêmes ce repas.

Forts de leur appart-hôtel, dans lequel ils disposent d’une petit cuisine aménagée, il décident de me faire la surprise d’un délicieux repas.

Juste avant les douze coups de minuit, nous nous attablons à la terrasse d’un bar, pour notre dernière bière de l’année et nous souhaiter de belles choses pour l’année qui débute.

A la dernière gorgée de houblon, je donne congés à mes amis, pour grimper dans un taxi et rentrer vers mon hôtel.

1er Janvier 2019

En téléphérique

Pour le premier jour de cette nouvelle année, je vais me promener, seul, sur le conseils de Patrick et Rafael, au parc Arvi.

Pour m’y rendre, j’emprunte à nouveau le métro puis deux téléphériques, dont l’une passe au dessus d’une favela et l’autre au dessus d’une partie de la réserve naturelle du parc Arvi.

Bien que Medellín soit une ville très étendue, très grande, il est facile de s’y déplacer, tant elle propose différents types de transports en commun (bus, métro, téléphériques, taxis, …). Entourée de montagnes et collines sur lesquelles ont poussées les fameuses favelas, la ville dispose pour accéder à ces quartiers des nombreux téléphériques.

Le soir venu, je dîne à nouveau avec mes amis dans un rare restaurant ouvert en ce jour particulier, on s’en contentera 🙂

Mercredi 2 janvier 2019

En fin de matinée, nous nous retrouvons dans l’aéroport de Medellín.

Je décolle pour Carthagène de Indes et mes trois amis pour Santa Marta.

Nous nous séparons à nouveau, mais pour mieux nous retrouver.

Mais ça, c’est déjà une autre étape.

Quelques Chiffres

 

Bus de Jardin à Medellín avec Rapido Ochoa :

27 000 Pesos soit  7,50 € environ.

Métro de Medellín :

2 090 Pesos soit  0,60 € environ / déplacement urbain.

Mon hôtel :
Pixel House Hospedaje
  aussi disponible sur Booking :

Adresse : Carrera 48b N10 sur 89, El Poblado,
050010 Medellín, Colombie
Téléphone : +57 4 2666312
Coordonnées GPS : N 006° 11.779, W 75° 34.800

247 000 Pesos pour 3 nuits soit  68,55 € environ.

soit 22,85 € la nuit avec :
chambre avec wc, douche, wifi et petit déjeuner.

Toutes les photos :

Par ici :

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code