•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

lundi 7 janvier 2019

Retour à Bogotá par un bus de nuit

Ce dimanche 6 janvier à 19h30, c’est par un bus de nuit que je quitte Santa Marta pour Bogotá. Un coup d’œil rapide sur les prix des vols entre ces deux villes m’a très vite décidé à opter pour le bus 🙂

C’est donc parti pour 22h de bus pour environ 950 Km de route dans un bus au confort tout relatif.Les sièges s’inclinent, c’est déjà ça.

mon bus (Brasilia)au départ de Santa Marta vers Bogotá - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

mon bus (expreso Brasilia) au départ de Santa Marta vers Bogotá

Pause petit déjeuner

mon bus (Brasilia),lors de la pause petit déjeuner entre Santa Marta et Bogotá - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

mon bus (expreso Brasilia), lors de la pause petit déjeuner entre Santa Marta et Bogotá

Aux alentours de 7h00, après une nuit aussi agréable qu’elle peut être en ces conditions (en gros pas géniale la nuit), le bus marque un pause près d’une petite gargote sur le bord de la route.

J’essaie de retrouver l’usage de mes jambes quelques peu ankylosées afin de marquer moi aussi une pause dans cette position semi couchée, semi pas couchée, et entièrement inconfortable pour être honnête et sortir du bus.Je me contenterais d’un lavabo pour faire un semblant de toilette et tenter de retrouver mes esprits avant de petit-déjeuner.

Après cette pause, le bus repart pour encore 4h30 de route, on est bientôt arrivé 🙂  

Arrivée à Bogotá, terminal terrestre

Vers les midi de ce lundi 7 janvier, voilà Bogotá et son immense terminal  terrestre. Avant de me jeter dans un taxi en direction de mon hôtel, je profite d’un des nombreux restaurants pour m’envoyer une belle et bonne truite grillée.

déjeuner à mon arrivée au terminal terrestre de Bogotá - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

déjeuner à mon arrivée au terminal terrestre de Bogotá

Une heure de taxi plus tard, me voilà à prendre mes quartiers dans mon hôtel du quartier de la Candelaria à Bogotá

Une bonne douche et un petit somme plus tard, pour le grand sommeil j’attendrais ce soir, je tente de profiter de la ville, du peu de temps qu’il me reste à Bogotá pour aller visiter le musée Botero.

La newsletter :

Pour rester informé des derniers articles parus et ne rien manquer de l’actualité (news, voyages, support technologique nécessaire au backpacker, …), abonnez vous à la newsletter en remplissant le champ ci-dessous :

Pour tout savoir, c’est ici :

Conformément à la loi RGPD vous devez valider les mentions légales accessibles en cliquant ici.

Botero et autres

Le musée Botero en plus de renfermer peintures et sculptures de l’artiste, propose également les œuvres d’autres artistes de renom comme Picasso, Léger, Dali, Miró, …

Fernando Botero en 2018. (source Wikipedia)Fernando Botero en 2018. (source Wikipedia)

L’entrée de ce musée et celle du musée d’art Miguel Urrutia attentant au premier, sont gratuites.

J’ai juste à débourser 10 000 Pesos soit 2,80 € environ pour un audioguide fort utile pour appréhender l’oeuvre de Fernando Botero.

Audioguide Musée Botero - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

audioguide Musée Botero

Cette visite est tout autant un réel régal qu’une belle surprise dont je me délecte jusqu’à la fermeture du musée.

Quelques photos depuis le musée Botero :

Une soirée courte

Fatigué par le manque de sommeil de ma nuit précédente,  je m’attable dans le première pizzeria trouvée, avant de regagner mon lit qui m’appelle 🙂

mardi 8 janvier 2019 

Envie de prendre le temps

Aujourd’hui c’est ma dernière journée pleine de ce périple, et oui 🙁

J’ai donc envie de prendre le temps. Celui de me réveiller sans sonnerie, celui de petit-déjeuner tranquillement et même celui, afin de conserver ce rythme, de frotter doucement mais surement mes dents 🙂 Un fois ce rituel matinal effectué et grâce aux conseils de la patronne de l’hôtel, je me rends à Zipaquirá pour visiter la fameuse cathédrale de sel. 

Zipaquirá se trouve à environ 50 Km de Bogotá.

Zipaquirá est une petite ville qui possède une mine de sel dans les entrailles de sa terre. A environ 200 m sous le plancher des vaches.

Dans un pays pieux comme la Colombie, les mineurs ont construit une cathédrale dans la mine dans laquelle d’ordinaire ils en extraient le sel. Désormais, cette partie de la mine n’est plus en service mais  est ouverte à la visite pour la plus grande fierté des colombiens qui l’ont élu 1ère merveille nationale .

Wikipedia vous en dit plus sur cette cathédrale…

petite vidéo de la cathédrale

Zipaquirá et sa cathédrale de sel en photos :

C’est effectivement un site assez impressionnant, grandiose. J’ai du mal à imaginer à presque 200 m de profondeur un tel travail à coups de pioche dans la roche pour en creuser un tel lieu de culte.

La ville de Zipaquirá, bien que petite, n’en demeure pas moins assez agréable à visiter et après ma pause déjeuner, j’en profite pour la découvrir.

Je reprends ensuite un mini-bus, puis le métro-bus (le fameux Transmilenio, en fait c’est un bus) pour rentrer dans le quartier de mon hôtel, la Candelaria.

le métro bus, le transmilenio de Bogotá - l'autre ailleurs en Colombie, une autre idée du voyage

le métro bus, le transmilenio de Bogotá

Dernière soirée à Bogotá

Pour cette dernière soirée à Bogotá,  après une bonne bière pression dans un bar, je décide de m’offrir le dernier ceviche du périple dans un restaurant plutôt chic.

Ambiance jazz pour ce dernier dîner.

mercredi 9 janvier 2019

La dernière journée

Pour cette dernière journée, avant d’embarquer ce soir pour mon vol retour vers la France, je retrouve mes 3 compères Patrick, Rafael et Eduardo (voir articles précédents).

Ensemble nous déjeunons dans un sympathique restaurant végétarien, avant de prendre un café et d’assister au cérémonial de sa préparation.

Quitter la Colombie sans avoir dégusté un des symboles du pays eut été un pêché 🙂

Je laisse ensuite mes amis à leur visite de la ville, pour retrouver mon gros sac à dos qui m’attend sagement dans mon hôtel, et entamer le début du retour vers le France.

Bientôt l’aéroport, les avions et la maison, mais ça c’est déjà une nouvelle aventure .

Quelques chiffres :

Le bus de nuit de Santa Marta à Bogotá  :

Ticket de bus expreso brasila de Santa Marta à Bogotá

Ticket de bus expreso brasila de Santa Marta à Bogotá

210 000 Pesos soit 60€ environ

Mon hôtel :

Tadaima Hostel Bogota

Très bien situé dans le quartier de La Candelaria
120 000 Pesos 
pour 2 nuits soit 33,80€ soit 16,88€ la nuit

Grande chambre avec un grand lit, avec douche et wc , wifi et petit déjeuner assez copieux.

Bus pour Zipaquirá :

Pour aller au terminal Portal Norte depuis le centre ville, prendre le transmilenio L74 .

Le bus pour Zipaquirá se prend au terminal Portal Norte  et coûte environ 5 400 Pesos soit 1,50 € environ l’aller et autant le retour.

Pour revenir du terminal Portal Norte vers le centre ville, prendre le transmilenio J74 .

Entrée cathédrale de sel :

ticket d'entrée Cathédrale de Sel (Zipaquirá)ticket d’entrée Cathédrale de Sel (Zipaquirá)

 57 000 Pesos soit 16 environ

 

Dîner ambiance jazz :

Casa de Citas Restaurante

dernier dîner dans le restaurant Casa de Citas dans le quartier de la Candelaria à Bogotáceviche

Un excellent ceviche + une bière BBC Monserrate
53 000 Pesos soit 15€ environ

Toutes les photos :

Par ici :

Thierry

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code