13 août 2016
Episode n° 5 – Rencontre avec Blanca & Fabian

publié par :
Thierry LLOPIS
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre avec Blanca & Fabian

Podcast – Episode n°5

Le podcast, c'est ici :

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast.

Blanca , sa fille et sa belle sœur.
Blanca , sa fille et sa belle sœur.

Cet épisode est le début d’une série d’enregistrements réalisés en Equateur en juillet 2016.Bonjour et bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast.

Pour commencer cette série , c’est une rencontre avec Blanca et son beau-frère Fabian, tous deux vendeurs sur le marché de la place aux ponchos à Otavalo. Otavalo se situe à deux heures environ de bus au nord de Quito , la capitale de l’Equateur.

Blanca et Fabian vendent des produits traditionnels de leur fabrication, tels que ponchos, écharpes, tissus bordés etc.

Dans la deuxième partie de cet épisode nous irons chez Fabian  , où un ouvrier fait fonctionner une machine à tisser assez bruyante au rdc de sa maison. Vous entendrez d’ailleurs cette machine en fond sonore.

 

On vous souhaite une bonne écoute.

Laura & Thierry

 

La machine à tisser :

 

Le podcast, c'est ici :

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  1. Laur Didier

    Bravo, c’est super !!!! De vrais journalistes ! Cela m’a fait penser à Carnets du monde sur Europe 1 que j’aime beaucoup et que j’écoute en podcast quand j’ai le temps… Cela fait juste bizarre de ne pas entendre Thierry dire des bêtises, ni Thiermit avec sa voix inimitable… 🙂
    Je ne me souvenais pas que les profs avaient autant de vacances…. 😀
    Bravo Laura pour ton Espagnol impeccable et bravo Thierry pour les efforts !!! 🙂
    Ciao, ciao, ciao !!!!!!
    Didier.

  2. couderc laura

    Thierry et thiermit ne parlent pas espagnol. Le montage et les introductions sont de thierry. Merci mais mon espagnol est devenu beaucoup moins bon que mon italien( podcast de sicile à écouter). Y en aura peut-être d’autres… A suivre!
    Merci d’avoir pris le temps. Après tout, quand on est prof, on en a plein!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Contrôle de Sécurité OBLIGATOIRE.
Veuillez écrire dans le champ ci-dessous les caractères représentés sur l'image

code